Potager et qualité de la terre : comment améliorer la qualité de son sol ?

Des matières organiques comme le compost mature peuvent être mélangées à la terre du potager chaque printemps. Le compost améliore la capacité d’une terre à stocker l’eau et les nutriments. L’ajout de feuilles et le paillage améliorent également les propriétés du sol. Des plantes telles que les orties, fournissent au sol des engrais en été.

Améliorer la terre du jardin

Une terre saine est la base pour la bonne croissance des cultures et une récolte riche. De temps en temps, il est nécessaire de prendre des mesures pour améliorer la qualité du sol de votre jardin. Il est facile d’améliorer la qualité de son sol en recourant à des améliorateurs naturels de sol. Le broyat de branches est composé de bois, de lignine et enrichit naturellement la terre. La présence d’humus est indispensable à une vie saine de la terre et donc à la fertilité du sol. Il permet de  préserver l’humidité et constitue un frein aux phénomènes de tassement de la terre. Néanmoins, il convient d’en mettre en quantité raisonnable car il appauvrit la terre de surface en azote. Si vos sols sont argileux, il est également conseillé de creuser en profondeur avant l’hiver pour que l’eau s’accumule dans les cavités. Avec le gel, elle se dilate et explose les grosses mottes de terre en aérant le sol. Cette méthode contribue de manière significative à l’amélioration de la qualité du sol.

Enrichir le sol avec des minéraux

Outre l’apport de substances organiques il est nécessaire d’apporter des substances minérales pour améliorer la qualité de son sol de potager. Le sable jaune apporte des composés de fer que les plantes peuvent utiliser comme oligo-éléments. La chaux augmente le pH des terres trop acides. Les minéraux argileux permettent de stocker de l’eau et des nutriments indispensables à la croissance des plantes. La farine de roche primitive permet de fournir des nutriments à long terme et des oligo-éléments notamment pour les sols  pauvres et graveleux. Un engrais minéral augmente la fertilité d’un sol sur une courte période et fournit des nutriments aux plantes.

Des fertilisants naturels

Le compost maison, les cendres, les feuilles mortes, le fumier sont des moyens efficaces pour améliorer la qualité de son sol et fournir des nutriments. Même les produits d’origine animale comme le sang, les os, la farine de poisson peuvent servir à améliorer le sol. La boue, la paille et le bois sont des autres options permettant d’enrichir le sol. En effet, ces matières contiennent des millions de micro-organismes qui se décomposent rapidement, en libérant des nutriments. De nombreux sortes de légumes apprécient ces fertilisants et poussent mieux. Mais attention de les utiliser à petites doses car ils agissent comme de puissants engrais.

Comment éviter que les salades ne montent en graines ?
Conseils pour réussir la culture de la courgette dans son potager