Jardin en paliers : comment l’aménager ?

Il est parfois difficile d’aménager un jardin en paliers. Cela peut même se dévoiler à être un vrai casse-tête. Pour le jardin en paliers, le terrain est en pente. Il existe plusieurs avantages d’un terrain en pente. Le déplacement naturel du terrain est parfait pour créer des décors paysagers dynamiques et en relief et aussi des vallonnements.

Bien connaître le terrain et faire l’état des lieux

Avant d’aménager un jardin en paliers. Il est important de connaître le terrain ainsi que ses contraintes. En effet, il faut tenir compte de l’exposition du terrain en pente, l’absence de l’infiltration de l’eau, l’érosion causée par l’écoulement de l’eau. Parfois, le terrain est pauvre et sec lorsque les nutriments sont lessivés. Vous pouvez aussi envisager toute éventualité de glissement de terrain. Si le terrain est en pente douce, les risques de glissement de terrain sont faibles. Dans ce cas, les aménagements sont aussi accessibles aux particuliers. Si le terrain est en matériaux stables ou en pente forte, le diagnostic effectué par un professionnel est indispensable. Il va prendre en compte la profondeur du sol et la nature du terrain. Il calcule ainsi l’angle de stabilité et vous propose des aménagements qui correspondent à votre terrain.

Choisir l’aménagement du terrain en pente

Si votre terrain est stable, vous pouvez habiller la pente sans la modifier ou créer des paliers successifs. Pour aménager un jardin en paliers, il faut tenir compte des avantages et des inconvénients de chacun des aménagements. Vous pouvez aussi mélanger ces deux types d’aménagements, combiner une partie en terrasses et une partie en pente. Il est possible d’habiller une pente si la déclivité est faible. Cela permet d’éviter les travaux de terrassement. Pourtant, votre choix des essences végétales semble limité. Le ruissellement de l’eau et l’érosion du sol ne sont qu’atténués. Les nutriments peuvent être lessivés. D’ailleurs, vous pouvez aussi créer des paliers successifs. Cela peut faciliter l’accès à la pente. Le ruissellement de l’eau et l’érosion du sol sont nettement réduits.

Habiller la pente sans la modifier

Si le terrain est stable et la pente n’est pas forte, vous pouvez créer du massif paysager en mosaïque. En effet, la pente vous permet de voir mieux vos plantes et aussi l’aménagement de votre massif. Afin d’habiller votre pente, il convient d’employer des plantes couvre-sol. Ces plantes peuvent stabiliser le terrain, limiter le ruissellement et l’érosion à l’aide de leur appareil racinaire. Vous pouvez toujours habiller la pente avec des végétaux même si elle est forte, mais vous devez mettre la bâche de plantation. Cela permet de stabiliser les végétaux et le sol en laissant l’eau s’infiltrer.

Comment construire un hôtel à insectes dans son jardin ?
Comment créer une “plage” en bordure de sa piscine ?